AccueilLe ComptoirFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Progrès ou principe de précaution ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanou

avatar
Féminin
Age : 23
Humeur : Super Content
Inscrit(e) le : 24/03/2012
Messages : 4
Points WB : 0

MessageSujet: Progrès ou principe de précaution ?   Dim 1 Avr - 11:43

Hello chers membres ! grin

Bon je suis une petite nouvelle, on ne se connait pas encore mais on va faire connaissance ! :headbang:
J'aime les débats, et j'en ai un qui me tient à coeur depuis... depuis longtemps en fait grin Je ne l'ai pas trouvé dans les belles pages de ce forum, je suis désolée s'il existe déjà.
Voilà, finit la petite intro, venons en au sujet ...
roulement de tambour

Progrès ou Principe de Précaution ?

Ca fait beaucoup de "P" et beaucoup d'incertitudes. Dans notre société où la découverte scientifique est permanente, ou les moyens et les idées sont sans cesse renouvelés, on a vu apparaître le fameux "principe de précaution" appliqué à toute découverte dont nous ne sommes pas surs qu'elle soit inoffensive. (arrêter moi si je dit des bêtises). J'ai toujours trouvé ce principe stupide, brider la découverte, la recherche et la science est pour moi une voie ultraconservatrice (et j'aime pas le conservatisme). Pour moi, le progrès permet par définition aux sociétés d'évoluer, et tant de gens sont morts pour la science et le progrès (Galilé, Marie Curie, ..) que c'est une insulte de poser des limites à la recherche.

Mais très vite je suis arrivée toute seule à la limite de ma pensée. Le progrès oui. Mais à quel prix ? Au prix de l'humanisme ? C'est à dire, en arriver à négliger les Hommes pour le progrès ? Non.
Et les exemples nous montrent bien que la technologie, le progrès ont besoin d'être limités, parce que c'est dangereux. Je ne m'étendrais pas sur les dangers d'internet, des OGM et du nucléaire. Mais avouez que d'un point de vue théorique, ce sont des technologies géniales, qui ont demandé des années de travail. Alors les supprimer parce qu'on ne peut pas les contrôler ? Parce que c'est dangereux ? Comment concilier danger et science ?

Alors, votre avis ? grin
Revenir en haut Aller en bas
Toad Le Videur

avatar
Masculin
Age : 28
Localisation : Haut-de-France, mais surtout Picard
Emploi | Loisirs : Chomeur à temps plein et à durée indetérminé
Humeur : Suspect
Inscrit(e) le : 29/06/2009
Messages : 2600
Points WB : 32

MessageSujet: Re: Progrès ou principe de précaution ?   Dim 1 Avr - 12:14

Pour l'avenir, il faudra mélanger la science avec l'humanisme, et un peu d'écologie avec ( même si je n'aime pas vraiment certaines idées des écolos ).
Le nucléaire, on ne pourra pas le supprimer du jour au lendemain, donc un long travail scientifique pour trouver quelques chose pour remplacer ça. De plus, on n'a rien trouvé de mieux ( très productif, créant pas mal d'emplois ). Il y a l'hydraulique qui est très bien, utilisant l'eau comme énergie, et n'émettant pas de CO² ou de radioactivité, mais ce genre de centrales ne peuvent pas se mettre partout ( création de lac près des fleuves, donc déplacement d'une partie de la population et de la faune, destruction de la flore ).
Pour moi, je préfère le nucléaire plutôt que l'éolien et le solaire.

L'OGM, je ne suis pas spécialement pour, préférant plutôt l'agriculture artisanale pur ( j'aime pas utiliser le mot "bio" ). Mais c'est vrai que l'OGM permet qu'en même une meilleur résistance face à certaines maladies, intempéries, ou quelques invasions d'insectes. Mais, c'est qu'en même des produits chimiques que nous allons retrouver dans nos aliments.

Bref, la science doit être utilisée le plus possible, pour des choses utiles à l'être humain, dans le domaine de l'éducation ( le savoir, c'est l'avenir ), de la médecine ( pas forcément pour vivre jusqu'à 150 ans, mais pour mieux soigner les maladies graves ),de la découverte de notre planète ( animaux marins vivant en grande profondeur, etc ... ), et même sur l'univers ( coloniser certaines planètes ou satellites comme Mars et la Lune, découvrir des extra-terrestres, etc ... ).
Mais il faudra éviter d'utiliser la science pour supprimer des emplois ( dû à l'utilisation massive des robots, même si ça rend plus simple le travail des derniers travailleurs ), pour la guerre, ou pour la destruction de la nature ( je rappelle, je ne suis pas un écolo ^^" ).


"L'indulgence envers le loup s'appelle injustice envers l'agneau"

"La tolérance est la charité de l'intelligence"
Revenir en haut Aller en bas
http://ashwood-city.xooit.fr/index.php
Aaron Nyra

avatar
Masculin
Localisation : Candyland
Humeur : Suspect
Inscrit(e) le : 18/03/2012
Messages : 69
Points WB : 0

MessageSujet: Re: Progrès ou principe de précaution ?   Dim 1 Avr - 12:42

Les OGM abîment le sol à long terme. Voir la révolution verte en Inde, et l'état actuel des sols, il faudrait à mon avis limiter ces choses-là et faire plus attention


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Toad Le Videur

avatar
Masculin
Age : 28
Localisation : Haut-de-France, mais surtout Picard
Emploi | Loisirs : Chomeur à temps plein et à durée indetérminé
Humeur : Suspect
Inscrit(e) le : 29/06/2009
Messages : 2600
Points WB : 32

MessageSujet: Re: Progrès ou principe de précaution ?   Dim 1 Avr - 12:51

C'est vrai, j'avais oublié pour le sol. Donc, oui, limitons les OGM.


"L'indulgence envers le loup s'appelle injustice envers l'agneau"

"La tolérance est la charité de l'intelligence"
Revenir en haut Aller en bas
http://ashwood-city.xooit.fr/index.php
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Progrès ou principe de précaution ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Progrès ou principe de précaution ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wombatah, la Tanière des Wombats :: L'Hebdromadaire ::  Le Petit Journal du Monde (Débats)-