AccueilLe ComptoirFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 JADE COCOON : STORY OF THE TAMAMAYU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toad Le Videur

avatar
Masculin
Age : 28
Localisation : Haut-de-France, mais surtout Picard
Emploi | Loisirs : Chomeur à temps plein et à durée indetérminé
Humeur : Suspect
Inscrit(e) le : 29/06/2009
Messages : 2600
Points WB : 32

MessageSujet: JADE COCOON : STORY OF THE TAMAMAYU   Mar 14 Aoû - 17:22

Nom :
Jade Cocoon : Story of the Tamamayu ( ou tout simplement Jade Cocoon )


Date de sortie :
3 décembre 1998 pour le Japon, le 29 juillet 1999 pour les Etats-Unis et le 27 avril 2001 pour l'Europe ( 3 ans de retard pour nous Mad )

Genre :
RPG au tour par tour

Développeur :
Genki

Editeurs :
Genki, Ubisoft et Crave Entertainment

Plate-forme :
PlayStation 1


Histoire :
"Sur la terre de Parel, dans un monde basé sur la foi mystique en Elrhim, dieu de la forêt et source de toute vie, les villages sont distants, îlots isolés face à la forêt regorgeant de Créatures de la Forêt. Aussi, dans chaque village se trouve un Maître des Cocons, à la fois combattant et purificateur qui protège le village en maintenant les créatures de la forêt à l'écart de la Sphère Divine qui protège les humains. Pour ce faire, il capture des Créatures de la forêt grâce à un ocarina et des cocons de soie, qu'il fait purifier par une prêtresse du peuple Nagi, une race d'hommes et de femmes rejetés mais nécessaires, en raison de leurs dons de chamanisme. C'est grâce à ces Créatures Divines qui combattent pour lui que le Maître des Cocons remplit sa fonction.

Mais dans le village de Syrus, le maître des cocons Riketz a disparu depuis des années dans la forêt. Or la malédiction s'abat sur le village quand les Onibubu, les Sauterelles de l'Apocalypse, brisent la Sphère Divine et répandent une poudre soporifique sur le village. Quelques uns sont épargnés mais Levant, le fils de Riketz et de Phio, sa mère Nagi, est désigné nouveau Maître des Cocons, avec pour mission de sauver le village en luttant contre la malédiction de la forêt."



Jouabilité ( copié/collé de wikipédia, certes, mais intéressant ) :
Jade Cocoon est un RPG, comme la série des Final Fantasy, mais possède des différences notables. Bien qu'il alterne phases de déplacement et combats, ceux-ci ne sont pas aléatoires : les créatures de la forêt sont en effet visibles (et parfois évitables) avant le combat. De plus, la possibilité de capturer les créatures de la forêt dans des cocons de soie, et en faire des Créatures divines après purification, permet au joueur de dresser, entraîner et même fusionner les créatures capturées. Le système de combat est basé sur le tour par tour. Le joueur a alors la possibilité d'utiliser des objets achetés au village ou trouvés dans la forêt, frapper la créature adverse, tenter de la capturer ou invoquer une créature divine avec son ocarina. De plus, les créatures divines disposent très souvent, en plus des frappes physiques, d'attaques physiques basées sur la magie ou de magie pure.
Enfin, les créatures grandissent et leur apparence évolue avec les niveaux, correspondant à une croissance naturelle. Dans le cas d'une fusion, l'ordre des créatures fusionnées et leurs types et apparence a donc une influence sur les statistiques et l'apparence de la créature résultant de la fusion.


( Kikinak, l'homme-oiseau, sûrement le personnage que je trouve le plus fascinant du jeu )

Qualités :
- une intro rappelant légèrement les oeuvres du studio Ghibli
- un doublage français excellent ( assez rare à l'époque )
- une ambiance sympathique et assez mystique
- quelques personnages attachants et/ou fascinants
- possible de "fusionner" les créatures capturées
- Une bonne musique, collant au style

Défauts :
- peut-être un peu trop "pokémon" par moment
- des graphismes un peu vieillot
- un système RPG un peu classique ( hormis la fusion de créatures )


Bref, c'est un jeu que je conseille à tous les nostalgiques du bon RPG japonnais et de la PS1.


"L'indulgence envers le loup s'appelle injustice envers l'agneau"

"La tolérance est la charité de l'intelligence"
Revenir en haut Aller en bas
http://ashwood-city.xooit.fr/index.php
 

JADE COCOON : STORY OF THE TAMAMAYU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wombatah, la Tanière des Wombats :: Lombricabrac ::  Salut les Guiques ! ::  Jeux Vidéos-